Skip to main content

Dans cet article j’ai eu envie de vous parler de pilule contraceptive, comment elles fonctionnent, leurs avantages et inconvénients. Car avant de décider d’arrêter la pilule il est important de s’informer puis de soutenir son corps!

C’est parti pour un tour d’horizon dans le monde des hormones de synthèse.

La pilule, comment ça marche?

La pilule libère des hormones de synthèses qui se substituent aux hormones naturelles et qui vont perturber, voire bloquer le  cycle menstruel naturel. C’est l’un des moyens contraceptifs les plus utilisés.

Il existe de nombreuses pilules réparties en 2 grandes catégories :

Les pilules combinées qui contiennent un oestrogène et un progestatif de synthèse 

Cette catégorie de pilules possèdent 3 mécanismes d’action :

  • Bloquer l’ovulation
  • Agir sur l’endomètre afin qu’il devienne moins accueillant pour la nidation d’un embryon
  • Epaissir la glaire cervicale pour empêcher les spermatozoïdesde de traverser le col de l’utérus 

Les pilules uniquement progestatives

Elles ne contiennent pas d’oestrogène mais uniquement de la progestérone . Il faut les prendre en continu sans la semaine d’arrêt chaque mois.

Les pilules progestatives agissent sur l’épaisseur de la glaire au niveau du col utérin et, pour certaines d’entre elles en bloquant l’ovulation.

L’efficacité de la pilule

Leur efficacité est très grande, à condition de les prendre correctement sans oubli. Prendre la pilule nécessite une prescription et une vérification des antécédents médicaux et familiaux.

Les « avantages » de la pilule

  • Très efficace pour éviter une grossesse
  • Diminuerais les risques de cancer de l’ovaire, de l’endomètre et du côlon.
  • Réduit le flux des règles et les douleurs qui y sont liées.
  • Peut réduire les symptômes du syndrome prémenstruel
  • Fait disparaître ou diminuer acné et problèmes de peau

Les 3 « avantages » ci-dessus sont dûs au fait que la pilule met le système hormonal en pause, il n’y a donc pas de guérison de ces symptômes, simplement un stop dû aux molécules contenues dans la pilule. On appelle l’effet rebond le fait que tous ces symptômes reprennent en force une fois la pilule arrêtée.

Les inconvénients de la pilule

Comme tous les contraceptifs hormonaux, la pilule ne convient pas à toutes les femmes et peut entraîner des effets secondaires légers ou plus graves.

Parmi les plus fréquents :

  • prise de poids
  • maux de têtes
  • douleurs au niveau des seins, du dos et du bas ventre.

La pilule peut aussi entraîner de graves effets indésirables c’est pourquoi elle est contre-indiquée pour certaines femmes :

  • Fumeuses
  • Souffrant de maladies du système circulatoire ou de mauvaise circulation
  • Risque de thrombose, infarctus, phlébite
  • Souffrant de diabète
  • Souffrant de maladies du foie
  • Souffrant d’hypertension
  • En cas d’obésité
  • Souffrant de migraines
  • En cas de cancer du sein, cancer de l’endomètre ou de l’ovaire
  • En cas de lupus

Lorsqu’on prend la pilule on ne produit plus naturellement les hormones nécessaires au fonctionnement de notre cycle menstruel. Les hormones synthétiques viennent également se servir et éliminer certaines vitamines et minéraux essentiels. De plus la pilule peut provoquer des variations au niveau de la thyroïde et inhibé le signal entre les glandes comme l’hypophyse et les ovaires.

 

endométriose et pilule

 

Arrêter la pilule oui mais ça va faire quoi?

A l’arrêt de la pilule, la chute des oestrogènes et progestérone de synthèse se ressent fortement par le corps qui met du temps à reprendre son fonctionnement et émettre des signaux clairs d’une glande à l’autre pour produire à nouveau des hormones.

Votre cycle naturel va donc prendre plus ou moins de temps pour revenir et se réguler.

Un petit rappel ici : le cycle met environ 6 ans à se mettre en place après nos premières règles. Si dans cette période on a commencé à prendre la pilule, notre cycle peut tout simplement ne pas encore être arrivé à son fonctionnement de « croisière » et mettra peut-être du temps à se réguler.

N’oubliez pas que la pilule prise depuis longtemps = appuyer sur pause.

Si pendant cette pause vous avez fait des changements positifs dans votre vie : hygiène de vie, développement personnel, vous êtes bien dans votre vie et avec vous-même puis vous avez fait un chemin à la rencontre de votre corps et du féminin la reprise sera certainement plus douce et « connectée ».

Si vous aviez des cycles irréguliers, des douleurs mais que vous n’avez rien fait de spécial pour soutenir votre corps pendant cette pause pilule il y a malheureusement des chances que cela remonte à la surface.

Mais : le corps est mystérieux et la vie est mystérieuse. Respirez vous ne pourrez pas savoir à l’avance et l’important c’est de vous préparer du mieux que vous le pouvez et c’est ce que vous commencé à faire avec ce programme.

A l’arrêt de la pilule vos cycles peuvent être alors réguliers, irréguliers, presque inexistants, abondants voire existants.

Chez certaines femmes tout peut très bien se passer au moment d’arrêter la pilule.

Chez d’autres tout peut très bien se passer les premiers mois puis tout se bousculer à nouveau pour un temps avant de revenir à la normale.

Quand s’inquiéter et consulter?

En général on conseil de consulter et de s’inquiéter après 4 ou 5 mois d’aménhorrée alors si vos règles tardent à revenir le premier ou deuxième mois ne vous inquiétez pas trop et continuer à mettre en place ce que vous découvrirez dans ce programme.

Cette « pause » avant la reprise va bénéficier à autres hormones les hormones androgènes comme la testostérone qui peuvent pour un temps être prédominantes et provoquer acné et hirsutisme.

En appliquant les conseils d’hygiène de vie : alimentation, soutenir les émonctoires vous soutiendrez votre corps et sa capacité naturelle à produire avec équilibre les hormones nécessaires au bon fonctionnement de votre cycle. Pour cela mon programme « J’arrête La pilule » peut t’être d’une grande aide!

Si les déséquilibres sont très importants et handicapants, si vous soupçonnez une maladie du féminin ou sentez profondément que quelque chose n’est pas normal il est important de consulter.

Vous pouvez également après 4 ou 5 mois d’arrêt demander un bilan hormonal pour vous assurer que tout va bien (cf. le chapitre sur la contraception naturelle et particulièrement la naprotechnologie).

Signes fertiles

A l’arrêt de la pilule les signes de fertilité reviennent progressivement et c’est donc normal :

  • d’avoir des variations de température
  • des changements au niveau du col de l’utérus
  • des pertes – glaires cervicale et donc des tâches dans votre culotte qui varient en fonction des phases de votre cycle.

Ce sont ces signaux qu’on utilise en symptothermie pour repérer l’ovulation et la fenêtre fertile (la fenêtre fertile c’est la période ou on a des risques / chances de tomber enceinte.

Découvre ici mon article de blog sur la symptothermie

 

test d ovulations

 

Arrêter la pilule : les risques et inconvénients

Même si tous les livre et recherches parlent de bénéfices d’arrêter la pilule il y a bien sûr des risques et « inconvénients » qui peuvent se présenter chez certaines femmes. En général ce sont :

  • acné, problèmes de peau
  • sautes d’humeur, émotions exacerbées
  • syndrome prémenstruel
  • douleurs de règles, cycles irréguliers, exacerbation de certaines maladies du féminin

Je vous rappelle que tous ces symptômes sont des signes d’un déséquilibre hormonal ou de maladies que la pilule a masqué pendant les mois ou les années de prises.

Pour cette raison il est important de prendre soin de votre hygiène de vie, d’explorer ce programme et d’appliquer certains changements ou peut être de demander du soutien à d’autres professionnels pour ces troubles si besoin.

Arrêter la pilule c’est appuyer sur play après un long moment en mode pause. Alors à nous pendant la pause de prendre soin de nous pour que ça se passe au mieux!

Endométriose et SOPK (syndrome des ovaires polykystiques)

Si vous êtes atteintes d’une de ces conditions il et normal d’avoir peur d’arrêter et de souffrir à nouveau voire de voir les symptômes revenir ou d’avoir un effet rebond avec une avancée de la maladie.

Ici ce n’est pas l’arrêt de la pilule qui est en cause et c’est d’autant plus important d’être active dans ce processus pour soutenir votre corps et votre équilibre au maximum!

Si vous n’avez rien changé au niveau de votre hygiène de vie avant, faites vous accompagner en parallèle, avancez en équipe si vous le pouvez avec votre médecin et des thérapeutes naturelles car chacune réagit différemment.

Il se peut donc que les symptômes reviennent vite et que ce soit la catastrophe, parfois cela signifie qu’il faut refaire une pause traitement – pilule et parfois il peut s’agir dune réaction forte du corps avant la rémission.

Dans le doute, écoutez-vous et je le répète faites vous accompagner dans l’arrêt de la pilule afin d’éviter effets rebonds et autres inconvénients

Aller plus loin avant d’arrêter la pilule

Mon programme « J’arrête la Pilule » un programme vidéo et pdf pour vous accompagner avant, pendant et après dans votre parcours avec la pilule contraceptive

Prendre rdv pour une consultation avec Peggy

Livres 

Génération no pilule chez Larousse

La pilule contraceptive, Dr Henri Joyeux

La pilule contraceptive, Eugénie Tabi

J’arrête la Pilule, Sabrina Debusquat

Peggy Favez

Author Peggy Favez

Coach santé féminine - Blogueuse - Autrice "Endométriose un Chemin vers l'équilibre" J'accompagne les femmes à se sentir mieux dans leur corps & retrouver la santé pour une vie en douceur

More posts by Peggy Favez

Leave a Reply