was successfully added to your cart.

Panier

Un peu d’humour aujourd’hui avec un sujet qui va concerner la moitié d’entre vous (nous), avoir ses règles ou souffrir du syndrome prémenstruel pour Noël et le 31!

Vous le savez si vous me suivez depuis longtemps ou peut-être que vous ne le savez pas : notre cycle est divisé en 4 phases distinctes non seulement au niveau physique et hormonal mais également au niveau des énergies et émotionnel.

Vous pouvez retrouver un descriptif de ces phases dans un autre article du blog :
 https://en-douceur.com/un-cycle-en-equilibre-les-4-phases-du-cycle/
Dans mon podcast :
 https://directory.libsyn.com/episode/index/id/11100239/tdest_id/1407980
https://soundcloud.com/end0uceur
Et les explorer avec mon ebook 28 jours : https://en-douceur.com/produit/programme-28-jours/

Maintenant que vous savez tout ou presque vous pouvez un peu à l’avance savoir et prévoir dans quelles phases vous serez pour aborder des étapes ou jours spéciaux de votre vie.

Mais il y a l’imprévu toujours mais surtout il y a ces dates fixes que l’on ne peut pas prévoir.

Alors oui, l’idéal serait d’être dans la phase de la mère pour Noël, totalement in tune avec l’envie de “donner” et “recevoir”, l’envie de rassembler, réunir et amener de la sécurité et du cocooning au sein de votre foyer.

La phase de la vierge aussi vous permet de vivre ses fêtes en toute légèreté, avec l’envie de papillonner, de mettre une jolie robe rouge et des paillettes, de rejoindre des amis pour faire la fête après les repas de famille et de pétiller en buvant des bulles.

Et puis il y a les deux autres, la phase de l’enchanteresse, celle qui accompagne le syndrome prémenstruel et celle de la sorcière qui accompagne nos règles.

Pour celles-ci c’est plus compliqué car ce sont des périodes lors desquelles on retourne à l’intérieur de soi, des moments profonds de connexion à soi, où l’on se penche souvent sur nos blessures pour les panser (et penser), où l’on a besoin d’espace et de temps. Où parfois on a simplement envie de se rouler en boule dans une couverture devant Netlix ou alors …. d’envoyer bouler tout le monde.

Alors comment on fait quand ça arrive… à Noël.

Quand on aime Noël c’est compliqué car émerge une ambivalence et on “lutte” contre notre énergie propre qui nous amène à nous retirer du monde pour vivre ces moments qui nous sont précieux, partager, échanger avec les autres.

Quand on aime pas Noël c’est compliqué aussi car cela peut rendre cette période plus difficile, avec une notion de “forcing” et d’être encore plus à l’envers des envies et de la joie des autres, pour certaines cela peut être l’occasion de réellement tout annuler et se retirer du monde pour un temps.

Dans tous les cas, Noël est là, pour certaines les festivités ont déjà commencé et pour d’autres elles commencent demain.

Comment survivre aux fêtes de fin d’année en phase de l’enchanteresse ou de la sorcière?

Accepter ces phases, c’est comme ça, on ne choisit pas notre état émotionnel et hormonal, LACHER PRISE!

Anticiper, si l’on prend un traitement ou si l’on a besoin d’objets particuliers pour ces jours là spécialement si on part quelques jours : prendre avec soi ce qui nous réconforte et facilite ces périodes.

En parler : échanger sur le sujet avec vos proches, exprimer vos besoins, vos envies, vos difficultés, demander qu’on vous soutienne, qu’on vous accorde du temps, peut-être de l’espace, expliquer que vous prendrez peut-être un moment pour vous pour vous reposer à l’écart et que tout est ok!

Vous ECOUTER, si vous avez besoin de repos, reposez-vous, si vous avez besoin de temps seule, prenez-le, si vous sentez que certaines personnes ou discussions vous pèsent, prenez du recul, respirez, regardez la situation avec “hauteur”, non jugement et surtout amour.

Essayer de planifier et aménager des temps pour vous en alternance avec du temps pour les autres : un trajet en voiture ou une petite sieste après le repas avant de revenir peuvent être vos moments d’introspection rien qu’à vous!

Et puis surtout, accepter le soutien, les mots, les cadeaux de vos proches, Noël c’est donner mais c’est aussi savoir recevoir!

Je vous embrasse très fort et vous souhaite un merveilleux réveillon.

Leave a Reply