Skip to main content

Inversions et règles

Pourquoi on ne devrait pas faire d’inversions quand on a nos règles?

Inversions et règles. Cette question revient souvent car de plus en plus d’enseignants recommandent d’éviter de pratiquer les inversions si on a ses règles.

S’ensuit parfois une certaine gêne spécialement si aucune posture alternative n’est proposée.

Mais surtout j’ai constaté qu’il était rare d’avoir une réponse claire à cette question. Certains sont catégoriques, d’autres disent que c’est n’importe quoi et d’autres proposent à chacun de se fier à son corps et ses ressentis.

De par mon parcours avec l’endométriose mais aussi mon ressenti physique et mes dernières formations, je penche plus du côté catégorique. Il me semble que les inversions sont simplement contre nature dans ce moment là de la vie d’une femme.

Tout cela lié à une peur tout de même qu’un afflux du sang dans le sens opposé ait un effet néfaste sur la santé. Et puis ajouté à cela je pense que je trouve nécessaire d’arrêter de FAIRE!

Alors ces raisons c’est lesquelles ?

Inversions et règles : Notions physiques

Le fait de pratiquer des inversions pendant les règles est tout d’abord simplement contraire à la nature qui veut que le corps soit dans un processus d’élimination. Le sang s’écoule hors du corps naturellement et soutenu par la gravité alors pourquoi faire l’opposé?

Une autre raison est que durant les inversions l’utérus est lui aussi inversé. Ses ligaments sont alors étirés ce qui peut provoquer une distension voir même un affaissement des veines et artères qui continuent à « pomper » le sang.

Le résultat, une congestion vasculaire et un accroissement du flux sanguin. Chez certaines femmes, la pratique d’inversion prolongées et régulière a pour effet de stopper complètement les saignements et d’arrêter les règles. C’est une pratique chez certaines yogis qui avec d autres techniques et une pratique très régulière arrivent à stopper complètement leur cycle. Si vous me connaissez vous savez ce que j’en pense et je ne développerais pas ni ne vous encouragerais sur ce chemin.

Inversions et règles : un risque de dérèglement du cycle?

Certains enseignements et certains sites internets parlent également d’un effet perturbant sur le cycle menstruel. Voire même de dérèglement de celui-ci ou de problèmes de fertilité qui pourraient être liés. Je n’ai pas trouvé d’études fiables à ce sujet.

J’ai pu constater que si je pratiquais des inversions juste avant mes règles parfois cela repoussait le jour de leur arrivée. Parfois j’avais des spottings (petits saignements) pendant un jour ou deux au lieu de les avoir vraiment tout de suite. Depuis je pratique les inversions de j7 (si je le sens à ce moment là) à J23 et après je laisse mon corps dans son état de gravité naturel.

Inversions et règles : Notions philosophiques

Le sujet sous l’angle philosophique est important aussi. Car oui le yoga est avant tout une approche complète et philosophique et non pas uniquement physique. Les menstruations sont liées au Vayu Apana qui est une « force » descendante et qui donc ne devrait pas être « contrariée ».

Je t’ai déjà parlé du Prana, l’énergie universelle qui circule en nous et autour de nous. Quand cette énergie est dans le corps physique et le système nerveux, elle se divise en cinq forme de « souffles », les cinq Vayu.

Les vayu sont situés sur le plan du corps énergétique (pranamaya kosha) et circulent à travers les nadis (ces circuits, équivalents aux méridiens de la médecine traditionnelle chinoise mais selon la tradition indienne).

Chacun de ces Vayu possède un siège et une localisation spécifique. Chacun a son propre mouvement naturel de circulation d’énergie, chacun commande des actions spécifiques en lien avec les fonctions vitales.

 

Les Vayu

 

 

Celui qui nous intéresse aujourd’hui est Apana Vayu qui correspond au côlon et aux systèmes reproducteur et d’élimination.

Apana, appelé aussi « le souffle qui se dissipe», possède un mouvement descendant et vers l’extérieur. Il circule dans les deux premiers chakras.

Il régit les fonctions d’expulsion/élimination (accouchement, éjaculation, menstruations, selles, urine, gaz carbonique à l’expiration, gaz du colon) et de reproduction.

Sur le plan psychique, il régit l’élimination des expériences négatives.

Notions théoriques tirées des lectures de David Frawley (yoga et ayurveda)

Le fin mot de l’histoire serait donc que pratiquer des inversions va à l’encontre du flux naturel physique. On peut aussi dire qu’il va également à l’encontre du flux naturel énergétique de ce moment du cycle.

Finalement si tu pratiques régulièrement tu sais aussi quelle pratique est bonne pour toi. Si tu es attentive à ton corps tu peux déceler quels asanas te font du bien pendant cette période et lesquels il faut éviter. Car le yoga finalement s’est se connecter à soi et à son corps et ça seule toi peut faire ce chemin là et ses expériences là en lien avec toi.

 

Quelles postures devrait-on éviter?

Salamba Sarvangasana – shoulderstand – chandelle

 

Sirsasana – headstand – posture sur la tête

 

l’Escargot ou Snail – Yin Yoga

 

Et les postures plus simples?

 

La question peut se poser aussi pour des postures en avant (forward bend – uttanasana) ou même chien tête en bas (Adho Mukha Svanasana) qui engagent un mouvement de l’utérus. Ces posture n’étant bien sûr pas des inversions totales.

A noter que cela dépend aussi de la position de l’utérus car oui nos utérus ne sont pas tous positionnés pareil. Il existe des utérus rétroversés et antéversés et là je ne sais plus que penser j’ai l’impression d’être en train de faire un headstand et ne plus savoir où est quoi.

 

 

Chaque femme est différente, chaque femme a une pratique différente. Nous avons toutes une vie et des obligations différentes, un corps différent. Notre énergie est différente. Nous avons eu  des blessures différentes.

Chaque femme à des règles différentes et en est affectée de manière individuelle. Chacune de nous est responsable de ses propres décisions quant à sa pratique et comment elle vit ce moment du cycle.

Cependant il faut garder en tête que le corps utilise beaucoup d’énergie dans ce processus d’élimination, on se sent plus fatiguée, d’où souvent d’ailleurs ces fringales de sucre.

 

Savoir ralentir quand on a ses règles

La période des règles je ne le répéterai jamais assez est une période favorisant l’introspection.

C’est une période favorisant un retour à soi, son corps, ses émotions et mémoires. Ce temps de retrait et de repos est important car que ce soit dans la vie de tous les jours ou sur le tapis il permet de revenir avec plus d’énergie dans la phase suivante.

On vit dans une époque très masculine, très yang. La pratique des inversions, de vinyasa, ashtanga, hatha est yang. Il faut être dans l’action, faire pour exister, avoir de la valeur, être reconnu.

Et si on inversait la tendance au moins quelques jours par mois? Alors oui je suis pour les inversions mais les inversions de pratique, d’habitudes, d’actions sans réflexion.

J’ai mes règles = je m’arrête, je me repose, je m’écoute, je me rencontre. 3 à 5 jours par mois ce n’est pas énorme pour revenir à nos vies de femmes et à nos corps de femmes.

 

Et l’endométriose et ses risques dans tout ça?

Les causes réelles de l’endométriose sont toujours inconnues. Certaines pistes sérieuses sont toutefois évoquées. Par exemple le dérèglement hormonal lié à un surplus d’oestrogènes, les toxiques, pesticides et autres plastiques mais également la théorie du reflux menstruel.

Le reflux menstruel?

Le sang, durant les règles, au lien de s’écouler vers l’extérieur remonterait de l’utérus dans les trompes et les ovaires, implantant des cellules et nouveaux tissus sur ces organes.

 

Il est déconseillé aux femmes atteintes d’endométriose de pratiquer les inversions pendant leurs règles

A cause de cette présomption il est donc clairement déconseillé aux femmes diagnostiquée avec l’endométriose de pratiquer des exercices qui favoriseraient encore plus ce flux contraire et les risques potentiellement liés.

Si tu me lis et souffre d’endométriose je sais que tu souris en te disant « non mais elle pense vraiment que je vais me mettre la tête en bas ces jours-là »?

Si en ce moment tu es en boule sur ton canapé, n’oublie pas de respirer. Mais surtout bouge un petit peu ton corps quand même afin de faire circuler l’énergie. C’est important.

 

Join the discussion 7 Comments

  • Julia dit :

    Merci pour tes explications et ton avis sur ce sujet 😊

  • Fiona Carmona dit :

    Chouette article, merci 🙌

  • Claire Mathieu dit :

    Bonjour,
    Je suis en train de faire des recherches sur la pratique du yoga pendant les règles car je trouve le sujet très peu évoqué ou maîtrisé finalement. Je suis tombée sur des articles plus récents précisant que les recherches, pour le moment, ne prouve pas le reflux menstruel ou le lien avec l’endométriose. Ton post (très intéressant et un des plus complets que j’ai pu trouver pour le moment !!) datant de 2018, je me demandais si tu avais modifié certains points de vu depuis ou si au contraire l’expérience les a renforcé ?
    Merci beaucoup
    Claire

    • Peggy Favez dit :

      Bonjour Claire,

      Merci pour ton retour, je n’ai pas modifié mon point de vue à vrai dire il s’est plus accentué dans le sens que je vais de plus en plus dans le yin et le féminin et l’équilibre que je trouve en pratiquant yin, restorative et yoga nidra pendant ou avant mes règles et d’autres formes de yoga à d’autres moments du cycle m’est très bénéfique. Je pense toujours que c’est un non sens de faire des inversions quand on a ses règles endométriose et reflux avéré ou non et ai toujours en tête cette enseignante lors de ma formation qui pour répondre à ma question à ce sujet m’avait dit : si tu as la gastro et la diarrhée tu vas faire un headstand? bien sûr que non 😉 alors je trouve logique que quand le corps élimine et qu’il le fait naturellement d’une manière on ne doit pas aller à l’encontre. Je serai ravie si tu as trouvé d’autres informations intéressantes et souhaite les partager ici. Merci 🙂

Leave a Reply

Inscription à la Newsletter

Reçois les dernières informations de Peggy Favez : féminin, cycle, endométriose, événements, offres spéciales exclusives

Vos données sont respectées